WAE-ENERGY

mercredi
22 novembre 2017 14:34:24
Taille police
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size


Géopolitique et guerre de l'eau

E-Mail Imprimer PDF
L'eau patrimoine de l'humanité

La consommation de l'eau a augmenté de dix fois depuis 1900, et beaucoup de régions atteignent les limites de leur approvisionnement. L'UNESCO a prévu qu'en 2020 l'eau sera un problème mondial sérieux. A l'heure où les réserves s'épuisent, on se demande s'il faut fixer un prix à l'eau. Quels sont les problèmes, existe-t-il des solutions ?

La population du monde va probablement augmenter de 45% d'ici 30 ans, tandis que l'écoulement d'eau douce augmente de 10%. Un tiers de la population fait déjà face à des manques d'eau et à sa faible qualité.

Les effets incluent la maladie, la malnutrition et l'échec de récolte. En outre, l'utilisation excessive de l'eau a vu la dégradation de l'environnement coûtant des milliards de dollars …

Le statut de ressource vitale qui est attribué à l'eau devrait interdire la notion même de marché de l'eau. Qui, en effet, oserait faire le commerce d'un bien qui, est à ce point indispensable à la vie ? D'autre part, donner une valeur économique à l'eau risque d'en priver les pays les plus faibles, qui ne disposent pas des ressources nécessaires à la couverture de leurs besoins et seraient incapables de payer pour avoir de l'eau en suffisance.

Il apparaît plus urgent que jamais de recenser les dispositifs de protection des ressources en eau et des équipements liés à l'eau (et au pétrole, mais, bien que cela puisse concerner les mêmes régions, ce n'est pas notre sujet) pendant les conflits. Les 2 cartes suivantes donneront un aperçu du problème actuel concernant les ressources en eau, l'irrigation et les zones de conflits potentiels.

Ressources en eau dans le monde actuellement - Cliquez pour agrandir la carte
Ressources en eau par an et par habitant en mètre cube, en 2020

L'eau : arme et cible militaire.

L'histoire de l'humanité est émaillée d'exemples, de toutes les régions du monde, illustrant l'utilisation de l'eau comme instrument ou cible lors de conflits. Pour n'en citer que quelques-uns :

  • En 596 av. J.-C., pour mettre fin à un siège interminable, Nabuchodonosor détruit une partie de l'aqueduc qui approvisionne la cité de Tyr.
  • En 1503, lors de la lutte que mène Florence contre Pise, Léonard de Vinci et Machiavel ambitionnent de détourner le cours de l'Arno, pour couper Pise de son accès à la mer.
  • En 1938, afin d'inonder les zones menacées par l'armée japonaise, Tchiang Kai-chek ordonne la destruction des digues sur une partie du Fleuve Jaune. En 1939-1945, les barrages de centrales électriques, considérés comme des cibles stratégiques, sont bombardés.
  • Au Vietnam (années 1960), de nombreuses digues sont détruites par les bombardements. Selon le Nord du Vietnam, entre 2 et 3 millions de personnes seraient mortes noyées ou de faim par suite de ces attaques.
  • En 1999, au Kosovo, les points d'eau et les puits sont contaminés par les Serbes.
  • La même année, l'explosion d'une bombe détruit la principale conduite de Lusaka, en Zambie, et prive d'eau ses 3 millions d'habitants.

Prix de l'eau dans quelques pays industrialisés

Depuis la fin du XXe siècle, les ressources et les équipements subissent des menaces de plus en plus lourdes, notamment en Afrique, dans les Balkans et au Moyen-Orient.

Lorsque les systèmes d'approvisionnement sont modernes et connectés aux réseaux électriques, leur vulnérabilité est plus grande car, en période de conflit, ils constituent les principales cibles.

Les populations civiles sont les premières à souffrir des bouleversements des systèmes d'approvisionnement en eau.

Les conflits sont aussi souvent internes qu'internationaux, comment le droit international peut-il réagir ? Comment intervenir à l'intérieur d'un pays ?

L'adoption en 1977 de deux Protocoles supplémentaires qui incluent des termes plus directement liés à l'eau, témoigne d'une avancée significative. À l'époque, la communauté internationale avait pris conscience des effets terriblement destructeurs, au Vietnam, de l'usage par les États-Unis de substances chimiques et de défoliants.

Il est interdit, "quel que soit le motif", d'attaquer, de détruire, d'enlever "des biens indispensables à la survie" de la population civile, tels que "les installations et réserves d'eau potable et les ouvrages d'irrigation".

Il est interdit d'attaquer "les ouvrages d'art ou installations contenant des forces dangereuses, à savoir les barrages, les digues et les centrales nucléaires de production, d'énergie électrique".

Dans quelle mesure ces dispositions peuvent-elles être appliquées ?

De nombreux obstacles empêchent l'application de ces dispositions :

  • les Protocoles de 1977 n'ont pas été ratifiés par tous les États membres. Le Protocole I a été ratifié par 159 états, mais l'unanimité n'a pas été atteinte, et des pays forts d'un point de vue politique, comme les États-Unis, se sont opposés à sa ratification,
  • les nouvelles formes de conflits - comme le terrorisme et les conflits internes - ne relèvent pas du droit international humanitaire,
  • il n'existe pas d'institution internationale effectivement en mesure d'appliquer ces dispositions.

La création d'une Cour pénale internationale (CPI) permanente fait renaître l'espoir. La Cour a vu le jour en juillet 2002 et sera compétente à l'égard des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité, et des graves violations du droit international humanitaire. Cependant, cette institution n'a pas le soutien des États-Unis, ce qui réduira considérablement son efficacité.

En novembre 2002, l'eau a été reconnue comme l'un des droits de l'homme fondamentaux dans l'Observation générale sur le droit à l'eau, adoptée par le Pacte relatif aux droits économiques et culturels (CESCR). 145 pays ont ratifié le CESCR.

Mis à jour ( Jeudi, 12 Mai 2011 15:26 )  

Sauvons la biodiversité

Sample image

La diversité c'est une richesse pas une fatalité, laissons-nos faire la nature et arrêtons-nous de nous prendre par des dieux. exemple de lien

s-2.png
Ce module permet de créer vos propres modules HTML persImage fleure rougepersonnalisés, selon vos besoins en s'adaptant aux différents situations qui puissent retrouver n'importe quel développeur pendant toute sa carrière professionnelle , pour cella il suffit juste d'un éditeur WYSIWYG et beaucoup d'imagination.

Mes vidéos

Planète en danger

 

La couche d'ozone

Eget hendrerit vel Integer dictum sapien Nunc congue tempor Sed lacinia. Ut pellentesque v...

 

La pacha mama

Suspendisse ante porttitor dolor dapibus et ante justo nec tempus Vestibulum. Quisque elit...

 

La fonte des glaciers

Eget hendrerit vel Integer dictum sapien Nunc congue tempor Sed lacinia. Ut pellentesque v...

 

La fonte de la banquise

In Sed cursus orci urna lacinia malesuada Duis wisi et cursus. Et pede nec ut sem vel et M...

 

Sauvons les fôrets

Pellentesque congue condimentum nec vitae id leo dolor Phasellus leo urna.

Mes sites préférés

www.joomlart.com
Joomla Templates Club - Professional - High quality Joomla template
www.joomlancers.com
Joomla Freelance Jobs and Projects - JoomLancers Marketplace
www.joomla.org
Joomla! CMS - OpenSource Matters

Qui est en ligne

Nous avons 57 invités en ligne